RACHEL CARRIERE

Prénom : Rachel >
Age : 40 ans > 
Ville de naissance : Rachel >
Nombre d’enfants : 4
Prénoms des enfants : Chloé, Salomé ,Lola, Marylou
Emploi actuel : Travaille dans la société familiale
Femme de : Eric Carrière  

Pour notre « 1ère femme du mois », nous avons choisi de vous parler de Rachel qui a naturellement accepté de nous faire partager son expérience, et sa vie en tant que femme de…

Quel est votre parcours scolaire ?

Nous avons fait le lycée ensemble, puis nous sommes tous les deux partis à Toulouse pour y faire nos études, moi en chimie, lui en mathématiques. Ensuite, l’année qui a suivi notre emménagement à Nantes où nous nous étions installés pour le contrat d’Éric, j’ai continué mes études de physico-chimie, pendant qu’Éric, lui, venait de mettre un pied dans le monde professionnel du Football. L’année qui a suivi notre emménagement, j’ai passé le concours des écoles et j’y ai obtenu mes écrits.

Comment avez-vous rencontré votre conjoint ?

Nous nous sommes rencontrés à 17 ans, j’étais en classe de 1ère, lui en terminale.

Comment votre mari a-t-il commencé sa carrière professionnelle ?

Éric jouait à l’époque à Muret en national où il s’est fait repérer par le FC Nantes, club dans lequel il signe en 1995 un contrat stagiaire pro de 2 ans. C’est à ce moment-là que nous sommes partis direction Nantes. Éric a signé footballeur pro 2 ans plus tard.

A son arrivé au club, votre mari s’y sentait-il à sa place ?

Disons qu’il a vite compris qu’entre les blessures fréquentes et la différence d’âge avec les autres stagiaires qui étaient bien plus jeunes que lui, que tout n’allait pas toujours être si simple… C’est vrai qu’Éric a commencé sa carrière assez tard(23 ans)…

Comment s’est  passé son ascension professionnelle ?

Finalement il signe au FC Nantes son premier contrat professionnel d’une durée de 4 ans. En 2001 l’Olympique Lyonnais l’appelle et c’est le départ à Lyon pour toute la famille où nous nous y installerons durant 3 ans ; 3 belles années où Éric remporte avec son équipe 3 titres de champions de France, et où il y connait la ligue des champions et même l’équipe de France !

Avez-vous repris le travail, ou avez-vous décidé de vous concentrer sur votre vie de famille ?

Après la naissance de la petite Chloé, en 1998, à Nantes j’ai préféré m’occuper d’elle durant quelques mois. Puis j’ai travaillé en commençant par faire des remplacements en tant que professeur de chimie dans un collège. À l’arrivée de ma deuxième petite fille Salomé en 2000, j’ai décidé de m’occuper à plein temps de mes enfants. Ensuite est arrivée Lola en 2004, à Lyon, et Marylou durant notre deuxième année à Dijon.

Ça n’a pas toujours dû être facile de gérer des enfants en bas âge avec un mari joueur professionnel, non ?

Au fur et à mesure des années, Éric a joué de plus en plus (avec la Ligue des Champions, puis l’Equipe de France) … Mais il était souvent absent et je devais donc gérer seule le quotidien… Et avec la naissance de la 3e, les journées étaient bien remplies !

 

Vous disiez dans une précédente interview que Lens devait être le dernier contrat d’Éric, et d’ailleurs que vous ne vous y attendiez pas. Comment la nouvelle s’est-elle passée pour vous ?

3 années se sont écoulées à Lyon, et c’est pendant les vacances, en Corse, qu’Éric m’a annoncé notre transfert à Lens…. Ça a été plutôt compliqué pour moi lorsque j’ai appris la nouvelle, mais il fallait se faire à l’idée, je n’avais pas le choix ! Alors je me remets dans les cartons, et direction le Nord ! Et nous voilà arrivés pour 4 ans à Lens où tout s’est très bien passé.

Les années se sont écoulées et le contrat est arrivé doucement à sa fin… Toute la famille s’était préparé à rentrer dans le Gers, (mon département d’origine), mais Éric a reçu encore une nouvelle proposition. Ce n’est finalement pas à Lens mais à Dijon qu’Éric a fini sa carrière, avec un contrat de 2 années.

Lorsque vous arrivez à Dijon, une nouvelle vie s’offre à vous, et Éric termine son contrat, qu’avez-vous tous les deux entrepris de faire ?

Malgré quelques désagréments sportifs pas toujours faciles à gérer pour Éric comme pour moi, toute la famille s’est plu à Dijon et on s’est naturellement implanté dans la jolie capitale bourguignonne…  Éric et moi étant passionnés de vins, nous avons décidé de créer notre société où je m’occupe de la comptabilité. Éric lui, est également consultant pour Canal +.

Une fin de carrière bien préparée qui s’est faite en douceur et qui permet aujourd’hui au couple de la vivre sereinement !
Merci Rachel !

Venez découvrir le portrait suivant, Tiziri DIGNE, c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *